Une requête CakePHP typique

Nous avons découvert les ingrédients de bases de CakePHP, regardons maintenant comment chaque objet travaille avec les autres pour répondre à une requête simple. Poursuivons sur notre exemple original de requête, imaginons que notre ami Ricardo vient de cliquer sur le lien « Achetez un Cake personnalisé maintenant ! » sur la page d’accueil d’une application CakePHP.

Diagramme représentant une requête CakePHP typique.

Diagramme représentant une requête CakePHP typique.

Figure: 2. Typical CakePHP Request.

Noir = élément obligatoire, Gris = élément optionnel, Bleu = rappel (callback)

  1. Ricardo clique sur le lien pointant vers http://www.exemple.com/cakes/buy et son navigateur envoie une requête au serveur Web.
  2. Le routeur analyse l’URL afin d’extraire les paramètres de cette requête : le controller, l’action et tout argument qui affectera la logique métier pendant cette requête.
  3. En utilisant les routes, l’URL d’une requête est liée à une action d’un controller (une méthode d’une classe controller spécifique). Dans notre exemple, il s’agit de la méthode buy() du Controller Cakes. La fonction de rappel du controller, beforeFilter(), est appelée avant que toute logique de l’action du controller ne soit exécutée.
  4. Le controller peut utiliser des models pour accéder aux données de l’application. Dans cet exemple, le controller utilise un model pour récupérer les derniers achats de Ricardo depuis la base de données. Toute méthode de rappel du model, tout behavior ou toute source de données peut s’appliquer pendant cette opération. Bien que l’utilisation du model ne soit pas obligatoire, tous les controllers CakePHP nécessitent au départ, au moins un model.
  5. Une fois que le model a récupéré les données, elles sont retournées au controller. Des fonctions de rappel du model peuvent s’exécuter.
  6. Le controller peut faire usage de components pour affiner les données ou pour effectuer d’autres opérations (manipulation de session, authentification ou envoi de mails par exemple).
  7. Une fois que le controller a utilisé les models et components pour préparer suffisamment les données, ces données sont passées à la vue grâce à la méthode set(). Les méthodes de rappel (callbacks) du controller peuvent être appliquées avant l’envoi des données. La logique de la vue est exécutée, laquelle peut inclure l’utilisation d’elements et/ou de helpers. Par défaut, la vue est rendue à travers un layout (mise en page).
  8. D’autres fonctions de rappel (callbacks) du controller (comme afterFilter) peuvent être exécutées. La vue complète et finale est envoyée au navigateur de Ricardo.