Tutoriel CMS - Création de la base de données

Maintenant que CakePHP est installé, il est temps d’installer la base de données pour notre application CMS. Si vous ne l’avez pas encore fait, créez une base de données vide qui servira pour ce tutoriel, avec le nom de votre choix (par exemple cake_cms). Exécutez ensuite la requête suivante pour créer les premières tables nécessaires au tutoriel:

USE cake_cms;

CREATE TABLE users (
    id INT AUTO_INCREMENT PRIMARY KEY,
    email VARCHAR(255) NOT NULL,
    password VARCHAR(255) NOT NULL,
    created DATETIME,
    modified DATETIME
);

CREATE TABLE articles (
    id INT AUTO_INCREMENT PRIMARY KEY,
    user_id INT NOT NULL,
    title VARCHAR(255) NOT NULL,
    slug VARCHAR(191) NOT NULL,
    body TEXT,
    published BOOLEAN DEFAULT FALSE,
    created DATETIME,
    modified DATETIME,
    UNIQUE KEY (slug),
    FOREIGN KEY user_key (user_id) REFERENCES users(id)
) CHARSET=utf8mb4;

CREATE TABLE tags (
    id INT AUTO_INCREMENT PRIMARY KEY,
    title VARCHAR(191),
    created DATETIME,
    modified DATETIME,
    UNIQUE KEY (title)
) CHARSET=utf8mb4;

CREATE TABLE articles_tags (
    article_id INT NOT NULL,
    tag_id INT NOT NULL,
    PRIMARY KEY (article_id, tag_id),
    FOREIGN KEY tag_key(tag_id) REFERENCES tags(id),
    FOREIGN KEY article_key(article_id) REFERENCES articles(id)
);

INSERT INTO users (email, password, created, modified)
VALUES
('cakephp@example.com', 'secret', NOW(), NOW());

INSERT INTO articles (user_id, title, slug, body, published, created, modified)
VALUES
(1, 'First Post', 'first-post', 'This is the first post.', 1, now(), now());

Vous avez peut-être remarqué que la table articles_tags utilise une clé primaire composée. CakePHP supporte les clés primaires composées presque partout, vous permettant d’avoir des shémas plus simples qui ne nécessitent pas de colonnes id supplémentaires.

Les noms de tables et de colonnes utilisés ne sont pas arbitraires. En utilisant les conventions de nommages de CakePHP, nous allons bénéficier des avantages de CakePHP de manière plus efficace et allons éviter d’avoir trop de configuration à effectuer. Bien que CakePHP soit assez flexible pour supporter presque n’importe quel schéma de base de données, adhérer aux conventions va vous faire gagner du temps.

Configuration de la base de données

Ensuite, disons à CakePHP où est notre base de données et comment nous y connecter. Remplacer les valeurs dans le tableau Datasources.default de votre fichier config/app.php avec celle de votre installation de base de données. Un exemple de configuration complétée ressemblera à ceci:

<?php
return [
    // D'autres configurations au dessus
    'Datasources' => [
        'default' => [
            'className' => 'Cake\Database\Connection',
            'driver' => 'Cake\Database\Driver\Mysql',
            'persistent' => false,
            'host' => 'localhost',
            'username' => 'cakephp',
            'password' => 'AngelF00dC4k3~',
            'database' => 'cake_cms',
            'encoding' => 'utf8mb4',
            'timezone' => 'UTC',
            'cacheMetadata' => true,
        ],
    ],
    // D'autres configurations en dessous
];

Une fois que vous avez sauvegardé votre fichier config/app.php, vous devriez voir que CakePHP est capable de se connecter à la base de données sur la page d’accueil de votre projet.

Note

Une copie du fichier de configuration par défaut peut être trouvée dans config/app.default.php.

Création du premier Model

Les models font partie du coeur des applications CakePHP. Ils nous permettent de lire et modifier les données, de construire des relations entre nos données, de valider les données et d’appliquer les règles spécifiques à notre application. Les models sont les fondations nécessaires pour construire nos actions de controllers et nos templates.

Les models de CakePHP sont composés d’objets Table et Entity. Les objets Table nous permettent d’accéder aux collections d’entities stockées dans une table spécifique. Ils sont stockés dans le dossier src/Model/Table. Le fichier que nous allons créer sera sauvegardé dans src/Model/Table/ArticlesTable.php. Le fichier devra contenir ceci:

<?php
// src/Model/Table/ArticlesTable.php
namespace App\Model\Table;

use Cake\ORM\Table;

class ArticlesTable extends Table
{
    public function initialize(array $config)
    {
        $this->addBehavior('Timestamp');
    }
}

Nous y avons attaché le behavior Timestamp qui remplira automatiquement les colonnes created et modified de notre table. En nommant notre objet Table ArticlesTable, CakePHP va utiliser les conventions de nommages pour savoir que notre model va utiliser la table articles. Toujours en utilisant les conventions, il saura que la colonne id est notre clé primaire.

Note

CakePHP créera dynamiquement un objet model s’il n’en trouve pas un qui correspond dans le dossier src/Model/Table. Cela veut dire que si vous faites une erreur lors du nommage du fichier (par exemple articlestable.php ou ArticleTable.php), CakePHP ne reconnaitra pas votre configuration et utilisera ce model généré à la place.

Nous allons également créer une classe Entity pour notre Articles. Les Entities représentent un enregistrement spécifique en base et donnent accès aux données d’une ligne de notre base. Notre Entity sera sauvegardée dans src/Model/Entity/Article.php. Le fichier devra ressembler à ceci:

<?php
// src/Model/Entity/Article.php
namespace App\Model\Entity;

use Cake\ORM\Entity;

class Article extends Entity
{
    protected $_accessible = [
        '*' => true,
        'id' => false,
        'slug' => false,
    ];
}

Notre entity est assez simple pour l’instant et nous y avons seulement défini la propriété _accessible qui permet de contrôler quelles propriétés peuvent être modifiées via Assignement de Masse.

Pour l’instant, nous ne pouvons pas faire grande chose avec notre model. Pour intéragir avec notre model, nous allons ensuite créer nos premiers Controller et Template.