Accès Base de Données & ORM

La manipulation de données de la base de donnés dans CakePHP est réalisée avec deux types d’objets principaux. Les premiers sont des repositories ou table objects. Ces objets fournissent un accès aux collections de données. Ils vous permettent de sauvegarder de nouveaux enregistrements, de modifier/supprimer des enregistrements existants, définir des relations et d’effectuer des opérations en masse. Les seconds types d’objets sont les entities. Les Entities représentent des enregistrements individuels et vous permettent de définir des comportements et des fonctionnalités au niveau des lignes/enregistrements.

Ces deux classes sont habituellement responsables de la gestion de presque tout ce qui concerne les données, leur validité, les interactions et l’évolution du flux d’informations dans votre domaine de travail.

L’ORM intégré dans CakePHP se spécialise dans les bases de données relationnelles, mais peut être étendu pour supporter des sources de données alternatives.

L’ORM de CakePHP emprunte des idées et concepts à la fois aux patterns de ActiveRecord et de Datamapper. Il a pour objectif de créer une implémentation hybride qui combine les aspects des deux patterns pour créer un ORM rapide et facile d’utilisation.

Avant de commencer à explorer l’ORM, assurez-vous de configurer votre connexion à la base de données.

Exemple Rapide

Pour commencer, vous n’avez à écrire aucun code. Si vous suivez les conventions de CakePHP pour vos tables de base de données, vous pouvez simplement commencer à utiliser l’ORM. Par exemple si vous voulez charger des données de la table articles, il suffit de créer votre table de classe Articles. Créez le fichier src/Model/Table/ArticlesTable.php avec le code suivant:

<?php
namespace App\Model\Table;

use Cake\ORM\Table;

class ArticlesTable extends Table
{
}

Ensuite, dans un controller ou une command CakePHP pourra créer une instance pour nous:

public function uneMethode()
{
    $resultset = $this->fetchTable('Articles')->find()->all();

    foreach ($resultset as $row) {
        echo $row->title;
    }
}

Dans d’autres contextes, vous pouvez utiliser LocatorAwareTrait, qui ajoute des accesseurs pour les tables de l’ORM:

use Cake\ORM\Locator\LocatorAwareTrait;

public function uneMethode()
{
    $articles = $this->getTableLocator()->get('Articles');
    // le reste du code.
}

Depuis une méthode statique, vous pouvez utiliser Datasource\FactoryLocator pour obtenir le locator de la table:

$articles = TableRegistry::getTableLocator()->get('Articles');

Les classes de tables représentent des collections ou entities. À présent, créons une classe d’entity pour nos Articles. Les classes Entity vous permettent de définir des accesseurs et mutateurs, une logique personnalisé pour les enregistrements pris individuellement, et bien d’autres choses. Commençons par ajouter ceci à src/Model/Entity/Article.php après la balise d’ouverture <?php:

namespace App\Model\Entity;

use Cake\ORM\Entity;

class Article extends Entity
{
}

Les Entities utilisent la version CamelCase du nom de la table comme nom de classe par défaut. Maintenant que nous avons créé notre classe entity, quand nous chargeons les entities de la base de données, nous obtenons les instances de notre nouvelle classe Article:

use Cake\ORM\Locator\LocatorAwareTrait;

$articles = $this->getTableLocator()->get('Articles');
$resultset = $articles->find()->all();

foreach ($resultset as $row) {
    // Chaque ligne est maintenant une instance de notre classe Article.
    echo $row->title;
}

CakePHP utilise des conventions de nommage pour relier les classes Table et Entity. Si vous avez besoin de personnaliser l’entity qu’une table utilise, vous pouvez utiliser la méthode entityClass() pour définir un nom de classe spécifique.

Regardez les chapitres sur Les Objets Table et les Entities pour plus d’informations sur la façon d’utiliser les objets table et les entities dans votre application.

Pour en savoir plus